Festival de la Plaine

Festival de la Plaine

Soirée Chanson Française / Le Spectacle

Nous avions souhaité une belle soirée conviviale. Elle le fut totalement.

Dés les discours inauguraux terminés, place à la chanson autour d'un bon verre de rosée pamplemousse. Le Gars Manu et son acolyte Yoyo, les Deux Gars quoi, nous baladent entre Jamait et Bénabar, Brassens et le répertoire de la belle chanson française. Une partie du public à l'oreille distraite profite de loin de cette atmosphère en tapant la causette avec des amis retrouvés. Une autre grosse partie, installée juste devant la scène écoute avec attention et profite à 100 % de la musique des Deux Gars.

Dans cet univers de cabaret, assis autour des petites tables rondes, se crée le café concert. Lumières tamisées, c'est le rendez-vous des amis. Rencontre chaleureuse à l'intérieur tandis qu 'au dehors la pluie a décidé de s'inscruster pour la nuit. Cela renforce le sentiment de bien-être intérieur.

Le Gars Manu

Boa Passajou et son fils à l'accordéon

Gabu et son bassiste

Puis les Deux Gars laissent la place à Boa Passajou, Gabu et leurs musiciens. Des compositions originales pleines d'humour et de tendresse. Une même atmosphère de connivence entre les artistes et le public.

Et la soirée se prolonge ainsi dans une sorte d'état de sérénité amusée, d'allégresse douce, entre deux bons mots de Boa ou de Gabu. Les chansons parlent de filles et d'amour, des choses simples de la vie, souvent drôles quand elles sont chantées de cette façon.

Très bon moment où le partage de la scène donne l'impression que le public aussi en est partie prenante. Boa invite même les gens à chanter en leur faisant une répétition  spéciale pour un refrain à reprendre en choeur pour la chanson qui suit. Tout est simple et heureux. Voilà, il y avait deux gars, puis encore deux autres avec des musiciens qui débarquent, puis disparaissent pour mieux revenir. C'est une belle nuit de pluie, mais la pluie on s'en moque. Dans la Salle de L'Union de Saulon-la-Chapelle s'est créé un univers à échelle humaine où, quand les chansons parlent d'amour, le public se prend à se sentir aimé, puis à aimer en retour.

Le premier spectacle du Festival fut une totale réussite.

Gabu

Boa Passajou

 

 


Découvrez Bénabar!


07/11/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres