Festival de la Plaine

Festival de la Plaine

Interview de bénévoles du Festival de la Plaine - Marjon Barrière-van der Spoel

Interview de Marjon Barrière - van der Spoel,

 

bénévole et co-organisatrice du festival

membre du Théâtre du Puzzle

 

 

bache 3000 x 1000 mm.jpg 

 

 

1. Que représente le Festival de la Plaine pour vous ?

 

Ce sera mon premier festival en tant que bénévole. Partager la joie de se laisser embarquer dans une aventure, une histoire, des rencontres surprenantes et inattendues ! Et avec 10 spectacles, je vais être gâtée ! Et la joie du travail de toute une équipe pour réaliser tout ça, ce partage crée des liens forts entre nous.

 

2. Les rencontres d’artistes à l’occasion du Festival de la Plaine sont-elles importantes à vos yeux ?

 

Oui ! Ils ont tous quelque chose à raconter, à nous donner qui peut changer un peu notre regard sur le monde et les humains. J’adore être émerveillée par l’énergie qu’ils y mettent et l’originalité de leur démarche.

 

3. Quelle a été votre première pratique théâtrale ? Où ? De quel type de théâtre s’agissait-il ?

 

 

Tard ! J’ai été embarquée sans l’avoir cherché dans une aventure théâtrale avec 9 autres femmes immigrées qui ont raconté leur arrivée en France, leurs raisons, leurs joies et difficultés et ce qu’elles en ont transmis à leurs enfants. C’était en 2010, une aventure humaine extraordinaire avec les autres femmes, qui sont devenues des amies. Le projet était de filmer ce travail théâtral. La pièce « Le Monde de Nos Mères » a été jouée 3 fois devant des salles combles, le public aussi était très ému. Une femme, très touchée, m’a raconté comment elle n’avait jamais pensé comme ça à la vie de sa grand-mère polonaise, qui avait fait aussi ce voyage vers la France…..

C’est devenu un film : « Nos ancêtres les Gauloises » sortie en 2012 qui a été diffusé sur TV5 Monde.

 

4. Racontez-nous votre première rencontre avec le Théâtre du Puzzle.

 

J’ai vu la pièce « Hit-Works », écrite par Pascal Marchand et jouée par le Théâtre du Puzzle en juin 2015 au Bistrot de la Scène. Ça m’a rappelé mon désir d’ado de faire partie d’une telle aventure, de pouvoir, comme cette pièce le fait avec le monde du travail, dénoncer certaines absurdités avec justesse, humour et férocité…… J’ai dit mon admiration à Pascal devant le travail extraordinaire des actrices et acteurs et il m’a invité à rejoindre la troupe. Leur accueil a été formidable, je me suis sentie vraiment à l’aise et en février 2016 je jouais dans Hit Works à l’Auberge de la Vieille Loie, une expérience formidable !

 

5. Qu’aimez-vous dans la pratique théâtrale ? Qu’est-ce que cela vous apporte de plus dans votre vie ?

 

 

C’est une affaire de confiance ! Confiance en soi, mais surtout confiance en l’équipe. Je me suis sentie vraiment accueillie par Priscille, Jean-Luc, Marina, Fabrice et Pascal. Les répétitions, le travail qu’on fait ensemble, les exercices nous apprennent à être « autre ». C’est un travail très particulier et il faut se sentir en sécurité. C’est le cas dans cette équipe, on se marre et on est bien.

 

6. Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous dans la pratique théâtrale ? Et le plus facile ?

 

Le plus difficile c’est de gérer le stress. Le théâtre c’est aussi un gros travail, plus on travaille le texte, plus on maîtrise le stress, plus on a de plaisir de jouer ! Mais j’ai encore du chemin à faire. J’aime bien aussi la réflexion partagée autour des créations, tout le monde participe, toutes les idées sont bonnes à prendre.

 

7. Pratiquez-vous un autre art ou une autre activité de loisir ?

 

Je fais partie de la chorale Singall Gospel. Ça rend heureux de chanter ! Et il y a des moments merveilleux quand on ressent que notre travail commun devient quelques chose de très beau. Faire des concerts avec plus de 120 choristes ça donne la chair de poule ! 

 

 

Affiche provisoire 04A.jpg



25/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres